Magasin Polonais La petite Pologne: Cracovie, le quartier de Kazimierz

Cracovie, le quartier de Kazimierz

Situé au sud du quartier de Stare Miasto et de sa célèbre place du marché, entre les rues de "Józefa Dietla" et "Podgórska", le quartier de Kazimierz est aujourd'hui un des quartiers les plus à la mode de Cracovie, curieusement assez souvent délaissé par les touristes. Il serait pourtant dommage de quitter Cracovie sans avoir découvert les nombreux trésors que cachent les petites ruelles de ce quartier, un des plus anciens de la ville.

L'espace qui constitue aujourd'hui le quartier de Kazimierz était habité dès le haut moyen âge. A l'époque il s'agissait d'une île située sur la Vistue dont un des affluents passait par l'actuelle rue Starowiślna. La fondation officielle de la ville par le roi Casimir III le Grand date de 1335, date à partir de laquelle la ville prendra le nom de "Kazimierz" en hommage à ce souverain et commencera à se développer aux portes de Cracovie comme une ville à part entière. A partir de 1495 la ville abritera une importante population juive ce qui fera d'elle durant les siècles à venir un important centre de la culture hébraîque en Pologne et en Europe, mais aussi un mélange unique et harmonieux des cultures juives et chrétiennes.
Aujourd'hui un des lieux les plus importants du quartier de Kazimierz est la rue Szeroka, qui doit son nom à sa largeur exceptionnelle, qui en fait en réalité plus une grande place plutôt qu'une rue. Il s'agit d'un des endroits les plus pittoresques du quartier, bordé de restaurants, de caféterias ainsi que de deux synagogues. C'est également souvent par là que les visiteurs commencent leur exploration de ce quartier passionnant.
A l'extrémité sud de la rue Szeroka se trouve la "Stara Synagoga", la vieille synagogue. Construite au XVème sième, il s'agit de l'une des plus anciennes synagogues de Pologne ainsi que d'un des lieux les plus importants de la culture hébraïque en Europe. Fortement endommagée à deux reprises, en 1557 ainsi qu'en 1773, la Stara Synagoga demeura le lieu de culte principal de la communauté juive de Cracovie jusqu'en 1939. C'est également ici qu'en 1793 Tadeusz Kościuszko a prononcé son célèbre discours dans lequel il appelait la population de Kazimierz à lutter pour l'Indépendance de leur patrie.

Malheureusement l'intérieur de la synagogue a été complètement dévasté par les nazis durant l'occupation allemande de sorte qu'après la guerre la Stara Synagoga se retrouva à l'état de ruine. La reconstruction de la synagogue commença en 1956 et dura 3 ans. Aujourd'hui, le bâtiment appartient au Musée National de la ville de Cracovie et abrite une importante collection d'art hébraîque.
De l'autre côté de la rue Szeroka, sur sa façade ouest, au numéro 40, se trouve la synagogue Remuh, la deuxième plus ancienne de Cracovie, construite en 1556. Avec le cimetière situé juste à côté, il s'agit de l'un des monuments les plus précieux de la culture juive à Cracovie.
Dévastée durant la seconde guerre mondiale par les Allemands, la restauration du bàtiment aura duré dix ans, de 1958 à 1968. En revanche celle de l'intérieur de la synagogue n'est toujours pas terminée. A l'heure actuelle, les travaux visant à lui rendre sa splendeur d'autrefois sont toujours en cours. Ici se trouve également le cimetière Remuh, le plus ancien cimetière juif de Cracovie et un des plus vieux d'Europe, fondé en 1535.
Non loin de la rue Szeroka, au numéro 24 de la rue Miodowa, se trouve une des plus belles synagogues de Cracovie, la synagogue Tempel. Achevée en 1862, dotée de 43 vitraux et d'un magnifique Aron ha-kodesh, elle possède un décor intérieur particulièrement riche et coloré. Egalement dévastée lors de la seconde guerre mondiale, la rénovation de la synagogue Tempel a été achevée en l'an 2000.

Egalement tout près de la rue Szeroka, rue Izaaka, se trouve la synagogue Izaaka, la plus grande de toute la ville. Achevée en 1644, la synagogue Izaaka fût pendant longtemps considérée comme étant l'une des plus belles et des plus prestigieuses de la ville. Restaurée après la seconde guerre mondiale elle n'a cependant jamais retrouvé sa splendeur d'autrefois et seule une petite partie des polychromies qui l'ornaient au XVIIème a pu être sauvée.

De l'autre côté du quartier de Kazimierz, au bout de la rue Skałeczna se situe l'église de Skałka. Fondée au XIème siècle, elle abrite une crypte située sous l'entrée de l'église, sorte de Panthéon local, où reposent quelques uns des grands Polonais liés à Cracovie, entre autres des gens aussi célèbres que Stanisław Wyspiański, Jacek Malczewski, Józef Ignacy Kraszewski, Karol Szymanowski, Czesław Miłosz, Henryk Siemiradzki, Wincenty Pol ou encore Jan Długosz.

Une autre place très importante du quartier de Kazimierz est la "Plac Wolnica", équivalent du Rynek au temps où le quartier était séparéde Cracovie, au mileu de laquelle se trouve l'ancien Hôtel de Ville, aujourd'hui le siège du "Muzeum Etnograficzne", le musé ethnographique, consacré aux coutumes et aux costumes traditionnels des différentes régions de la Pologne.
A l'extrémité est de la place Wolnica se trouve la monumentale église gothique "Kościół Bożego Ciała" , une des plus grandes et des plus anciennes du quartier, achevée en 1405.

Non loin de la place Wolnica, sur la rue Św. Wawrzyńca, est situé le Muzeum Inżynierii Miejskiej", où sont exposées dans ce qui était autrefois une remise de tramways d'anciennes voitures de conception polonaise, dont des prototypes qui n'ont jamais été produits en série, des motos, des bus de fabrication polonaise, mais aussi une très belle collection de vieux tramways. Le musée dispose de son propre site internet www.mimk.com.pl.

Enfin, si à partir de la place Wolnica on choisi de continuer sa promenade le long de la rue Krakowska, on arrive alors aux bords de la Vistule et au pont du maréchal Piłsudski. C'est là que se trouve la frontière du quartier de Kazimierz. Plus loin, si on traverse le fleuve, se trouve le quartier de Podgórze, encore un autre quartier historique de Cracovie. Juste avant le pont se trouve la petite église "Św. Trójcy", considérée comme ayant une des plus belles façades baroques en Pologne.

Cependant l'intérêt du quartier de Kazimierz ne se limite pas à ses monuments. Il s'agit également aujourd'hui d'un des quartiers les plus branchés de la ville, avec de nombreux cafés, bars et pubs, souvent cachés dans les cours des maisons ou parfois dans les caves d'immeubles anciens. Surtout de nuit, Kazimierz, avec ses ruelles étroites et souvent mal éclairées possède un charme unique.


Copyright © 2010 EURL La petite Pologne

Tous droits de reproduction interdits